AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

De la Musique pendant que tu Ecris ?
//
Partagez|

La Maison dans l'Ailleurs et Gwendalavir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Orion Naar
Envoleur
Envoleur
avatar

Messages : 1361

Feuille de Personnage
Age: 24 ans
Famille/Clan: Envoleur
Nationalité: Alavirien

MessageSujet: La Maison dans l'Ailleurs et Gwendalavir Lun 19 Juil - 23:53


La Maison

Auteur : Dementia Aeris


Patrum Vorax. Immense. Démesurée. Infinie. Titanesque. Une étendue d’herbe et de pelouse parfaitement verte qui se perdait aux yeux des êtres humains et dont on ne pouvait atteindre les limites. C’était magnifiquement attirant, quasiment irrésistible mais mortellement dangereux. En effet, cette prairie dévorait chaque corps étranger téméraire qui s’aventurait dans son territoire.

Cependant, une maison trônait quand même dans cet endroit. La Maison dans l’Ailleurs tout aussi grande et impressionnante que le reste. Dans la légende, on disait que c’était les Bâtisseurs qui l’avaient construit dans cette autre dimension comme une emprunte qu’ils auraient laissés à tout jamais pour les générations futures des Familles.
La maison en elle-même avait cinq étages. De l'extérieure, un oiseau qui aurait décrit des cercles réguliers autour de la maison aurait été clairement médusé, elle était un incongru mélange de forme et de couleur la parfaite description d’un arc-en-ciel qui aurait pris forme.

Les toits étaient un assemblage incongru de plusieurs matières et de voûte différentes comme si la Maison avait été fabriquée pendant des dizaines et des dizaines de siècles subissant ainsi l’influence de multiple courant, occidentaux, orientaux, américains, … Mais ce n’était pas le cas. Elle avait juste été bâti par des gens extrêmement éclairés et intelligents (ces deux mots étant relativement synonymes, ils étaient censé représenter plus distinctement leur savoir énormément avancé). Les fenêtres étaient toutes peintes de couleurs dépareillées, de vert, de rouge, de bleu, de jaune, … et elles étaient toutes rectangulaires mais, étrangement, certaines semblaient ne donner sur rien. Que du néant comme si –à l’intérieur- la maison était parfois vide. Le crépi blanc luisait au soleil.

Maintenant, la porte d’entrée, elle était inutile –évidemment- en fait, personne ne s’en servait jamais et elle n’apparaissait pas dans la maison. C’était juste un détail loufoque que l’architecte s’était amusé à ajouter. Une forme géométrique sans poignet ni verrou mais duquel on distinguait réellement la fonction habituelle. S’ouvrir et se fermer.

Le rez-de-chaussée ne contenait qu’une seule et unique pièce ; elle n’était pas meublée à part un seul et unique fauteuil en cuir brun, elle était vide avec ses murs trop délavés. Elle semblait presque délabrée contrastant marginalement avec ce qui suivait cette visite. Elle ne contenait qu’une seule et unique ampoule. C’était le vilain petit canard volontaire de cette maison, elle avait par contre une dizaine de porte qui étaient anarchiquement toutes placées sur un seul et unique mur et un seul et unique escalier permettait de s’en échapper.

Après l’avoir emprunté, le visiteur moyen serait immédiatement choqué par la splendeur sans prétention de ce salon. Spacieux, chic, luxueux, et encore remplis de portes toutes peintes avec des motifs et des tons pastels. Le papier peint bleu ciel était éclatant comme s’il venait d’être posé et les canapés étaient plus qu’accueillant. Ils semblaient moelleux, duveteux. Un insomniaque s’y serait écroulé en moins d’une seconde sans l’aide d’aucun subterfuge tel qu’un somnifère ou un coup de massue.
Enfin, ce n’était que des exemples en l’air. La moquette, elle, était propre et pourtant, un œil avisé aurait prêté attention au fait irrévocable que cette maison n’était pas habité et –par conséquent- jamais nettoyé.
Pourtant, elle était relativement impeccable.

Et deux portes fenêtres, éloignées l’une de l’autre, donnaient sur une Terrasse de marbre, elle était très grande profonde d’une vingtaine de mètres et si l’on s’approchait des barrières sculptées à l’effigie de la mythologie grecque on pouvait presque croire à toucher l’herbe –toujours aussi irrésistiblement séductrice- de la prairie mais il n’en était rien.
Sauf si l’on sautait, là, on pouvait sans peine l’atteindre… c’était la principale raison qui empêchait quiconque était sain d’esprit de s’attarder trop longtemps devant ce tableau digne des plus grands Van Gogh ou Picasso ou du meilleur poème de Rimbaud ou de l’œuvre réunis des Lumières. Bref.

Cette fois, c’était un escalier en colimaçon qui permettait de gagner le niveau supérieur. Celui-ci s’organisait le long d’un couloir étroit dans lequel les fenêtres diffusaient une douce lumière dorée. Ce second étage était plein d’une sérénité apaisante et bienfaitrice, et il y avait encore ces portes dans chaque pièce près de chaque commode, de chaque sofa, de chaque bibliothèque.

Bizarrement, les deux autres étages visibles de l’extérieur étaient strictement impossibles à rejoindre. Nouvelle anormalité de ce château de l’improbable, qui sait, peut-être qu’une voix s’ouvrirait d’elle-même un jour, … Pour l’instant, ce n’était pas des préoccupations importantes.

Eh oui, la cave, évidemment manquait à l'appel. Elle se trouvait tout en bas et elle ne contenait rien d’autre que des rats, de l’humidité et de l’obscurité mais il était quand même utile de la mentionner.

Il faut ajouter qu'ici ne se trouvait ni cuisine, ni chambre, ni salle de bains, ... C'était une bien étrange maison... qui réservait encore de nombreux secrets...






Gwendalavir



Revenir en haut Aller en bas
http://portedesmondes.1fr1.net

La Maison dans l'Ailleurs et Gwendalavir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petite maison dans la Fôret.
» Acheter une maison dans ce petit coin de Finistère
» La maison dans les bois (Mieu - Célestine - Azura - Hassam)
» Les aventures d' Albus Severus Potter et de ses amis
» SOS 2 PETITS CHIENS 11 ANS SEULS MAISON DANS LE 49

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte Des Mondes :: Administration :: Contexte-