AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

De la Musique pendant que tu Ecris ?
//
Partagez|

Incident au pays des mille couleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Clara Dhaïti
Guérisseur
Guérisseur
avatar

Messages : 42

Feuille de Personnage
Age: 24 ans
Famille/Clan: Guérisseurs (Scholiastes?)
Nationalité: Haïtienne

MessageSujet: Incident au pays des mille couleurs Dim 13 Mar - 17:31

Le bruit sourd.
L’agitation teintée de panique.
Le cri d’une enfant.
Un appel à l’aide.
Tout ça, Clara l’avait perçu avec netteté. Elle n’avait pas hésité une seule seconde. Elle s’était frayé un chemin à travers les gens. Elle s’était accroupie près du corps maculé de sang. Elle avait ignoré mécaniquement la tôle froissée de même que les sanglots désemparés de la petite fille.  Elle avait expliqué en portugais, sans qu’elle puisse comprendre comment ces mots étaient sortis de sa bouche, qu’elle était médecin. Mensonge blanc s’il en était un…Elle n’avait pas achevé ses études. Et vu ses récents et onéreux voyages en Europe et en Amérique Latine, elles étaient compromises.
Le reste de ses murmures allèrent en paroles de réconfort.
Elle s’efforça d’arrêter l’hémorragie avec toute l’expertise qu’elle possédait.
C’était étonnant à quel point le sang-froid et l’urgence s’était marié pour guider ses gestes
Puis, soudain, ça naquit au sein de sa poitrine, son propre pouls ralentit. Elle ne put rien faire pour le refouler. Elle ne chercha pas à le faire. L’énergie remonta le long de son bras, passa par sa main, puis ses doigts. Et se transfusa.
Il y eu une lueur blanche à peine perceptible.
Il y eu une chaleur douce et bienfaisante.
Les bords de la plaie s’étaient refermés, l’organe vital était redevenu normal, exempt de drame. La personne blessée sembla même revenir à elle.
Clara était là, le souffle court.
Pendant cinq secondes, elle contempla l’enfant qui serrait avec force cette personne qui quelques instants auparavant jonchait la chaussée. Des pleurs encore. Qui n’avaient plus lieux d’être. Des pleurs de soulagement.
L’image s’imprima dans l’esprit de Clara de manière indélébile.
«Milagro!» éclata une voix tirant brutalement la jeune femme à la scène.
À ce simple mot, elle comprit qu’elle ne devait plus rester là. Des mains serraient avec chaleur et reconnaissance ses épaules lorsqu’un véhicule affublé de l’appellation ¨Ambulancia¨ surgit près d’eux. Elle se releva lestement et se dégagea. Elle repartit comme elle était arrivée; sans réfléchir et sans marquer d’hésitation. Elle ne pouvait pas rester. Elle ne pouvait pas expliquer à ces gens quelque chose qu’elle ne s’expliquait pas encore tout à fait à elle-même. Elle devait filer comme un voleur.
 
***
 
Clara était à présent assise à la terrasse d’un petit restaurant. Elle expira enfin et ferma les yeux. Elle se força à chasser la récente péripétie de son esprit. La musique brésilienne qui émanait d’elle ne savait trop où, un air de samba langoureux, l’apaisa un peu. Mais trop peu...
Elle ne comprenait pas à la perfection ce qui s’était passé et cela la troublait beaucoup. On lui avait révélé l’existence des Familles, elle avait  apprit sa propre appartenance à celle des Guérisseurs. Elle avait trouvé contre toute attente que le repère de cette Famille était au sein du Brésil. Mais que de zones floues subsistaient encore…Si elle récapitulait, elle savait qu’il y avait un conflit, mais elle ignorait tout des noms des belligérants, des vainqueurs ou des vaincus. Elle ignorait également pourquoi, suite à son intervention, elle s’était sentie si terriblement étourdie. Des points noirs avaient papillonné devant ses yeux et, titubante, c’était de peine et de misère qu’elle avait trouvé refuge ici. Et surtout…Pourquoi ce puissant pouvoir s’était manifesté précisément là-bas? Des blessés, des malades...Ils étaient multitude à avoir croisé sa route et jamais le talent des Guérisseurs n’avait cru bon de faire surface. Non, jusqu’à présent elle avait été la seule à bénéficier de ce pouvoir particulier, et ce, pour des blessures assez bénignes. Que se passait-il? Elle porta à ses lèvres le verre remplit d’une boisson rosée posé devant elle. Une pensée se forma à travers la chape de plomb qui nimbait son cerveau. Et si son ¨exploit¨ avait attiré l’attention d’un…d’un ennemi? Cette idée aurait du l’alarmer, son ignorance la rendait certainement vulnérable de même que son impressionnant coup de fatigue.  Mais à quoi bon s’inquiéter? Ce qui était fait était fait. Elle ne pouvait rien y changer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Incident au pays des mille couleurs Sam 19 Mar - 23:09

Lorsque l'accident se produisit, j'étais bien trop loin pour intervenir. Un brusque coup de frein, le crissement des pneus, et la gamine s'était retrouvé au sol, baignant dans son sang. La foule de badauds qui s'agglutinaient autour de la pauvre victime m'empêchait de voir ce qui se passait avec précision, et je dû jouer des coudes pour parvenir au lieu de l'accident. Mon pouvoir était certes puissant, mais je ne pouvais faire revenir les morts ! Essouflé, je m'aperçus que l'on m'avait devancé au chevet de la gamine. Une jeune femme était agenouillé à ses côtés, et semblait vouloir lui prêter secourt. Peine perdue si j'en jugeai par la quantité de sang perdue. J'allais m'avancer pour arranger les choses, quand je remarquai quelque chose d'insolites. Une lueur bleue semblait émaner des mains de la femme, qu'elle passait sur les plaies de la fillette. A ce contact, la peau se cicatrisait sans laisser traces de l'accident. Une Guérisseuse... j'étais tombé sur un membre de ma famille... pour une fois, je n'aurai pas à utiliser mon flingue...
Le hurlement d'une ambulance vint recouvrir les murmures stupéfaits de la foule, et la femme choisit ce moment pour disparaître, se glissant avec agilité dans la foule. Curieux d'en savoir plus à son sujet, je m'empressai de la suivre, me lançant à sa suite avec une excitation à peine contenue. Rencontrer un ami potentiel au coin de la rue était devenue un évènement assez rare pour que j'y prête attention. Travaillait elle pour le même patron que moi, où ignorait elle tout de l'existence des Familles et de la guerre que nous nous livrions ?
Si c'était le cas, il fallait que je lui apporte mon aide, après une démonstration aussi spectaculaire, des rumeurs courraient sur elle dans toutes les rues de la ville, et elle ne serait plus en sécurité. Finalement, celle que je suivais choisit de s'asseoir à la terrasse d'un café, pour reprendre son souffle. Amusant, toutes mes missions s'achevaient dans un café pensai je avec un sourire amusé. Maintenant, comment aborder cette belle inconnue ? Une approche directe la ferait fuir, mieux valait y aller avec douceur.
Prenant un air décontracté, je m'approchai lentement de sa table, prenant garde à ce qu'elle me voit arriver. Elle saurait maintenant que je ne lui voulais aucun mal... Arrivé près d'elle, je lui demandai doucement :

- Excusez moi de vous déranger, mais pourrions nous parler ? C'est au sujet de votre intervention dans la rue tout à l'heure... J'aimerais en savoir un peu plus, si ça ne vous dérange pas d'en parler.

Suivant ce qu'elle choisirait de me raconter, je pourrais avoir un aperçu de ce qu'elle savait à notre sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Clara Dhaïti
Guérisseur
Guérisseur
avatar

Messages : 42

Feuille de Personnage
Age: 24 ans
Famille/Clan: Guérisseurs (Scholiastes?)
Nationalité: Haïtienne

MessageSujet: Re: Incident au pays des mille couleurs Dim 20 Mar - 11:01

L’attention de Clara fut attirée par un jeune homme s’approchant calmement, mais résolument de sa table. Il avait les cheveux châtains et des yeux d’un bleu froid. Elle jeta un rapide regard à la ronde. S’il advenait qu’elle était dans l’obligation de fuir, elle pourrait le faire rapidement. Il s’assit à sa table tandis que son corps se crispait imperceptiblement. Mais pourquoi pensait-elle de cette façon? Ce n’était pas son genre et elle n’aimait pas ça…Elle n’était tout de même pas une bête traquée .Du moins, pour ce qu’elle en savait…

- Excusez moi de vous déranger, mais pourrions nous parler ? C'est au sujet de votre intervention dans la rue tout à l'heure... J'aimerais en savoir un peu plus, si ça ne vous dérange pas d'en parler.

Clara détailla encore plus son interlocuteur, ce qui ne l’aida aucunement à déterminer à qui elle avait réellement à faire. Ses paroles de même que son apparence ne laissaient entrevoir aucun indice particulier quant à savoir s’il était un membre d’une Famille ou simplement un individu curieux. De toute façon, se dit-t-elle, quel genre d’indice lui aurait donné sa réponse? Elle en savait trop peu sur les Familles. Elle décida de ne prendre aucun risque et de répondre évasivement. Elle ne dévoilerait pas ses cartes si cet homme ne le faisait pas avant.

-Écoutez, c’était une situation d’urgence, tout le monde était sous le choc. J’ai voulu agir au mieux et, grâce au ciel, tout le monde est sauf.

Elle fit un légère pause, porta son verre à ses lèvres pour se donner une contenance.

-J’ai été chanceuse, c’est tout.

Elle ne mentait pas, mais elle cachait la vérité et cela la rendait très inconfortable. Ça n’était pas dans ses habitudes, pas plus que d’envisager instinctivement de fuir devant un inconnu qui l’abordait pourtant avec politesse. Elle n’osa pas le regarder dans les yeux, préférant examiner les veines de la table de bois, consciente que ce simple signe pouvait la trahir. Elle comprit soudain. Cet homme, depuis le début, lui paraissait dangereux, pas forcément comme s’il représentait une menace directe, mais il semblait extrêmement sûr de lui. Il n’était pas un simple passant dérouté par ce qui s’était passé, n’importe quel médecin compétent l’aurait été face à cet incident qui avait été qualifié de ¨milagro¨. Il savait de quoi il en retournait. Il avait compris qu’elle faisait partie de la Famille des Guérisseurs. Enhardie par cette constatation et peu désireuse de marcher encore sur ses principes par incertitude, elle se pencha en avant.

-Qu’est-ce que vous me voulez exactement? Je sais que ce n’est pas de l’accident de tout à l’heure dont vous voulez me parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Incident au pays des mille couleurs Mer 6 Avr - 20:38

-Écoutez, c’était une situation d’urgence, tout le monde était sous le choc. J’ai voulu agir au mieux et, grâce au ciel, tout le monde est sauf.
- Oui, tout le monde est sauf. Mais le ciel n'a rien à voir la dedans, la seule personne qu'il faut remercier, c'et vous.


Etrange, elle paraissait ne pas se rendre compte de la situation. Savait elle seulement qu'elle venait de sauver une personne de la mort rien qu'en la touchant ? Il était impossible qu'elle ne s'en soit pas aperçue ! Alors peut être que ce pouvoir la dérangeait, et qu'elle le fuyait. Ce ne serait pas la première fois que l'un des notre soit éffrayé par son don.

-Qu’est-ce que vous me voulez exactement? Je sais que ce n’est pas de l’accident de tout à l’heure dont vous voulez me parler.

Ah ? Elle se mettait sur la défensive. De toute évidence, elle se méfiait de moi, peut être avec raison. Soupirant, je passai une main distraite dans mes cheveux en tentant de trouver les mots pour lui expliquer la situation. Pas facile, j'avais l'impression d'avoir une fillette ignorante devant moi.

- Pour commencer, je voudrais vous éclairer à propos de votre... don. Et vous révéler certaines choses qui risquent de changer votre existence à jamais. Êtes vous prête à m'écouter ?

D'après son regard, elle mourait d'envie d'en savoir plus. Satisfait, je me penchai vers elle et baissai d'un ton. Si une personne " standard" nous entendait, nous risquions d'avoir quelques problèmes.

- Alors pour commencer... que savez vous à propos des Familles ? Ce nom vous dit il quelque chose ?

La jeune fille hocha la tête et je poursuivis.

- Il existe 7 Familles à travers le monde, chacune possédant un pouvoir qui lui est propre, mais peut être êtes vous déjà au courant ? Batisseurs, Cogistes, Scholiastes, Mnésiques, Métamorphes, Guides et ... Guérisseurs. Votre Famille, et la mienne également. Ces Familles sont toutes extrêmement puissantes, malheureusement elles sont en guerre. Une guerre qui nest pas prête de se terminer, faute de vainqueur. [/b

]Ménageant une pause, je laissai mon interlocutrice digérer le tout. Peut être était elle déjà au courant de tout cela, peut être ne savait elle rien.

[b]- Vu que vous êtes une Guérisseuse, vous pouvez compter sur mon aide, ainsi que sur celle de tout les autres Guérisseurs à travers le monde. Malheureusement, vous pouvez aussi compter sur la haine des autres Familles, qui essayeront de vous tuer si elle vous trouvent. Vous comprenez pourquoi il est dangereux de faire une telle démonstration de ses pouvoirs, n'est ce pas ? Votre petit tour va être colporté dans toute la ville, et va se répandre comme une traînée de poudre. Et parmi tout les crédules qui en entendront parler, il y aura fatalement un Cogiste ou un Scholiaste qui se lancera à vos trousses. Vous êtes en danger ici.
Revenir en haut Aller en bas
Clara Dhaïti
Guérisseur
Guérisseur
avatar

Messages : 42

Feuille de Personnage
Age: 24 ans
Famille/Clan: Guérisseurs (Scholiastes?)
Nationalité: Haïtienne

MessageSujet: Re: Incident au pays des mille couleurs Jeu 7 Avr - 6:05

- Pour commencer, je voudrais vous éclairer à propos de votre... don. Et vous révéler certaines choses qui risquent de changer votre existence à jamais. Êtes vous prête à m'écouter ?

Clara, avec son seul regard, enjoignit l’inconnu à poursuivre. On lui avait déjà révélé certaines choses à propos des sept familles. Cependant, c’était à peine suffisant pour lui permettre de réellement se débrouiller. Depuis qu’elle savait, elle avait l’impression que le monde était un endroit flou et obscur où des ennemis invisibles et vicieux pouvaient à tout moment lui porter des coups. Le plus aberrant là-dedans était de dire qu’elle avait longtemps vécu ainsi sans même le savoir...Et maintenant que ses yeux avaient été ouverts, elle brûlait de reprendre son ancien contrôle sur son existence. La vulnérabilité l’insupportait, car toujours la jeune femme s’était efforcée d’être en pleine possession de ses moyens. Non sans un certain succès…Et puis, Clara décelait que son interlocuteur ne se faisait pas réellement une joie de devoir tout lui expliquer. Il devait bien voir qu’elle ne possédait quasiment aucune connaissance et que, par-dessus le marché, elle se méfiait de lui. Il lui expliqua donc :

- Il existe 7 Familles à travers le monde, chacune possédant un pouvoir qui lui est propre, mais peut être êtes vous déjà au courant ? Batisseurs, Cogistes, Scholiastes, Mnésiques, Métamorphes, Guides et ... Guérisseurs. Votre Famille, et la mienne également. Ces Familles sont toutes extrêmement puissantes, malheureusement elles sont en guerre. Une guerre qui nest pas prête de se terminer, faute de vainqueur.

Jusqu’à présent, il ne lui apprenait rien qu’elle ne savait pas déjà, mais elle se tint coite. Diablement attentive.

Vu que vous êtes une Guérisseuse, vous pouvez compter sur mon aide, ainsi que sur celle de tout les autres Guérisseurs à travers le monde. Malheureusement, vous pouvez aussi compter sur la haine des autres Familles, qui essayeront de vous tuer si elle vous trouvent. Vous comprenez pourquoi il est dangereux de faire une telle démonstration de ses pouvoirs, n'est ce pas ? Votre petit tour va être colporté dans toute la ville, et va se répandre comme une traînée de poudre. Et parmi tout les crédules qui en entendront parler, il y aura fatalement un Cogiste ou un Scholiaste qui se lancera à vos trousses. Vous êtes en danger ici.

Clara sentit deux sentiments bien distincts l’envahir lorsque le Guérisseur finit de parler. Premièrement, elle sentit un soulagement teinté d’espoir. L’inconnu était un allié. Mieux, il était comme elle, le même pouvoir courait dans ses veines. Elle n’était donc pas seule et l’idée que de la solidarité unissait les membres d’une même Famille ouvrait une avenue des plus intéressantes. Peut-être découvrirait-elle qui elle était, de qui elle était la fille. Elle, l’orpheline d’Haïti.
Cependant, elle ressentit une vague de culpabilité face au fait qu’elle les avait mis en danger. Furieuse contre elle-même, elle refoula durement ce sentiment. Il ne pouvait y avoir de honte à porter secours à un enfant. Quel qu’en soit le prix. Quoi qu’on en dise. Le seul reproche qu’elle pouvait se faire c’était d’avoir agi sans réfléchir et aussi impunément. Même si l’inexpérience expliquait sans doute cette flamboyante démonstration de pouvoir, car c’était comme si le don des Guérisseurs avait surgi malgré elle.

-Vous ne pouvez pas savoir à quel point je vous suis reconnaissante pour tout ce que vous m’avez dit, fit la jeune femme. Elle marqua une hésitation avant de poursuivre avec contrition.-Et je suis sincèrement désolée pour les problèmes que je vous occasionne.

Elle décida alors de se lever, l’étrange épuisement était encore présent en elle, mais, stimulée par les circonstances, Clara l’ignora.

-Si vous dites que nous sommes en danger, je vous en prie partons. Rejoignons d’autres Guérisseurs, je suppose que nous serons en sécurité avec eux, n’est-ce pas?

Elle jeta un rapide regard autour d’elle, l’attention des gens autour ne s’étaient pas portée sur eux. Cela la rassura.

-Au fait, je m’appelle Clara.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Incident au pays des mille couleurs

Revenir en haut Aller en bas

Incident au pays des mille couleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» peux-tu peindre en mille couleurs l'air du vent ? jbel
» Mille couleurs | Eliott & Lucas
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» L'automne en mille morceaux!
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte Des Mondes :: Monde Réel :: Amérique :: Amérique Du Sud-