AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
  • Facebook
  • Youtube
  • Bienvenue http://portedesmondes.1fr1.net/profile.forum?mode=viewprofile&u=-1Invité
    Des Membres prennent un An

    De la Musique pendant que tu Ecris ?
    //
    Partagez|

    Écrire comme on respire. Pour vivre.

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
    AuteurMessage
    Nadalya Alsin
    Marchombre
    Marchombre
    avatar

    Messages : 3

    MessageSujet: Écrire comme on respire. Pour vivre. Sam 19 Avr - 14:14

    I – Identité

    Nom : Alsin
    Prénom : Nadalya
    Age: 14 ans
    Famille/Clan : Marchombre
    Nationalité : Alavirienne

    II - Descriptions :

    Description physique : 7 lignes minimum

    Sa longue chevelure d’ébène virevoltait dans le vent avec les minuscules flocons de neige hétéroclites.

    Son regard était vivant et ses yeux, émeraude pétillant.

    La jeune fille possédait une peau pâle immaculée qui faisait ressortir le rouge de ses lèvres et le noir de ses cheveux légèrement ondulés. Elle était habillée de moulants vêtements de cuir mettant en valeurs les courbes de son corps fin et musclé et une sombre cape attachée par une broche en forme d’aigle autour de son coup voltigeait dans la brise derrière elle entraînant une trame sonore cadencée au rythme des rafales.

    À sa ceinture, un magnifique poignard était suspendu et dans son dos, un sabre à la lame aussi aiguisée qu’un rasoir était accroché en bandoulière.
    Elle n’aimait pas particulièrement les utiliser, mais elle faisait volontiers couler le sang de ceux qui se mettaient devant son chemin, entravant sa liberté.

    Description de caractère : 7 lignes minimum

    Liberté. Aucun mot aussi puissant n’aurait pu la décrire. Caractère fugace et arrogant à la personnalité aussi extravertie qu’assurée, la jeune fille n’osait reculer devant aucun obstacle qui jalonnait la Voie.

    Sa Voie.

    Elle la parcourait avec une aisance si déconcertante que beaucoup étaient ceux éprouvant de la jalousie face à son incommensurable talent malgré son jeune âge. Néanmoins, la jeune fille n’en tirait aucun égard et ne se préoccupait guère des autres et du regard envieux qu’ils posaient sur elle.

    Seule chose qui l’importait était la possibilité que la Voie, ouverte par son maître, lui offrait de toujours s’améliorer et d’avancer.

    Ses Maitre-Mots étaient liberté, harmonie, ouverture, plénitude, silence et sagesse, mais elle savait que la vie lui en offrirait multitudes d’autres puisque la Voie qui se dessinait devant elle ne cessait de s'étirer et  la jeune fille savait qu'une vie entière lui serait impossible pour la parcourir.

    III - Histoire :
    Histoire : 15 lignes minimum

    Lorsque ses deux parents étaient décédés, il y avait de cela plusieurs années, la jeune fille avait été obligée de rester à Al-Far pour s’occuper de sa sœur qui n’était encore qu’un bébé.

    Rêvant de voyager et de découvrir le vaste territoire du nord, elle avait été contrainte de travailler plus de douze heures par jour afin d’avoir assez d’argent pour s’acheter de quoi subsister.

    Mais un soir, lorsque la jeune fille était revenue chez elle, elle avait découvert le cadavre de sa sœur étendu par terre dans une marre de sang écarlate; leur maison avait été dévalisée et tout objet de valeur dérobé.

    Refusant d’accepter cette dure réalité, elle avait tenté de trouver le meurtrier de sa cadette, mais comme elle ne possédait aucun indice, aucune preuve, son existence avait fini par tomber dans l’oubli avec celle de ses parents…

    Nadalya avait continué à travailler durant quelques années, mal traitée et sous-payée, jusqu’au jour où elle fit une rencontre qui bouleversa sa vie à jamais…

    ***

    Elle ouvrit lentement les yeux. La première chose qu’elle remarqua fut le bleu du ciel qui s’ouvrait au-dessus d’elle et ses rares nuages qui y nageaient.  La deuxième fut la chaleur étouffante du désert qui l’entourait et l’étouffait.

    Elle était couchée sur le dos au pied de la vertigineuse falaise et du sable fin et jaunâtre s’étendait à perte de vue à ses côtés.

    Une multitude de questions se bousculaient dans sa tête, mais parmi celles-ci une seule se distingua vraiment amenant une immense perplexité : Avait-elle obtenu la greffe?

    Elle se leva avec mal en s’appuyant sur la paroi rocheuse qui s’élevait du sol. Elle ne ressentait rien de particulier. Le Rentai l’avait-il refusé? Avait-il perçu en elle une faille dans laquelle elle s’engouffrait peu à peu?

    Elle ne se souvenait pas vraiment ce qui s’était passé. Elle se rappelait du murmure, doux et euphorique, et de la voix qui s’était élevée du bassin lorsqu’elle s’y était présentée. Ensuite, une indéfectible douleur l’avait submergé. Lancinante et insupportable.

    Elle arrêta soudainement de bouger. Un souffle à sa gauche. Deux à sa droite.

    Mercenaires.

    Elle évita la lame qui sifflait vers elle de justesse en plongeant sur le sol. Elle se releva rapidement et tenta de prendre son sabre dans son dos… Il n’y était plus. Elle l’avait laissé, comme le reste de ses armes, à l’entrée du bassin.

    Soupir de frustration.

    La jeune fille tenta de reprendre son calme. Un autre coutelas tourbillonna dans les airs. Elle ne l’évita que trop tard et l’arme traça une ligne de feu sur son flanc.

    Un premier mercenaire se dévoila et s’approcha d’elle une lourde épée à double tranchant à la main. La jeune fille esquiva le premier coup d’un habile mouvement de hanches.

    Alors que l’homme tenta une nouvelle fois de la décapitée, elle glissa le long de la lame grisâtre et frappa du tranchant de la main l’avant-bras du mercenaire. Ce dernier lâcha son épée qui tournoya dans les airs avant de se fracasser contre le sol dans un bruit sourd.

    La jeune fille frappa, une seconde fois, du poing, au niveau de la cage thoracique et l’homme tomba à la renverse. Elle acheva son travail d’un puissant coup de talon qui défigura le visage du mercenaire alors que celui-ci sombrait brutalement dans l’inconscience.

    Les deux autres mercenaires, qui s’étaient tenus à l’écart du combat, s’avancèrent alors précipitamment vers la fille qui avait démoli le plus compétent d’entre eux.

    Tout à coup, ils arrêtèrent subjugués, fixant la minuscule étoile de jet qui, avant qu’ils n’ai encaissés le moindre geste, s’était plantée presqu’au même moment dans leur cœur, et s'effondrèrent.

    La jeune fille, elle, tendit le bras une troisième fois découvrant une mince étoile qui venait de sortir de son poignet droit. Environ cinq centimètres de diamètre. Argent scintillant. Six branches affutées.

    Elle leva la tête vers le ciel et sourit. Au soleil. À la Voie. À la vie.

    Désormais, elle était marchombre. Entièrement.

    Écho d'un doute disparu

    Murmure silencieux qui sourit

    Étoile d'argent

    Autre : J'espère que vous serez indulgent, je suis une débutante et malgré le fait que j'adore écrire, je suis peu talentueuse.

    HJ: Ou avez-vous connu le forum? Quelqu'un ma parlé de lui sur le furom de Devenir Écrivain


    Dernière édition par Nadalya Alsin le Lun 21 Avr - 10:21, édité 2 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Orion Naar
    Envoleur
    Envoleur
    avatar

    Messages : 1361

    Feuille de Personnage
    Age: 24 ans
    Famille/Clan: Envoleur
    Nationalité: Alavirien

    MessageSujet: Re: Écrire comme on respire. Pour vivre. Sam 19 Avr - 22:52


       Votre Présentation a bien était prise en compte.


    Bonjour ! Et bienvenue !

    Tout d'abord laisse moi te rassurer : Débutant nous l'avons tous été et certains le sont encore ici ! Nous mettons la partie Aide Au RPG à ta disposition si tu en a besoin, mais nous ne te permettrons pas de douter de toi Wink.

    Concernant ta présentation : Nous n'autorisons pas les croisés "inter-monde" malheureusement :(Miles excuse si ce n'est pas encore claire dans les règles, mais je n'ai pas encore eu le temps de me pencher dessus... Nous n'autorisons que les croisés "familiaux" ainsi que les Marchombres étant né dans le monde réel (ou inversement : Bâtisseurs né en Gwendalavir)

    Toute mes excuses, si tu as des questions j'y répondrais avec grand plaisir. En attendant la modification,
    Orion.


    _________________

    Revenir en haut Aller en bas
    http://portedesmondes.1fr1.net
    Nadalya Alsin
    Marchombre
    Marchombre
    avatar

    Messages : 3

    MessageSujet: Re: Écrire comme on respire. Pour vivre. Dim 20 Avr - 11:31

    Merci pour cet accueil. Wink
    C'est correct, j'avoue n'avoir pas été complètement certaine sur le fait que mon personnage puisse aussi être bâtisseur. Mais le statut de marchombre me conviens amplement. Smile
    Revenir en haut Aller en bas
    Orion Naar
    Envoleur
    Envoleur
    avatar

    Messages : 1361

    Feuille de Personnage
    Age: 24 ans
    Famille/Clan: Envoleur
    Nationalité: Alavirien

    MessageSujet: Re: Écrire comme on respire. Pour vivre. Dim 20 Avr - 23:15

    J'ai une seule petite remarque à propos de ton histoire c'est que ce n'est qu'un passage de sa vie, ce n'est pas vraiment l'histoire de ton personnage Smile

    ah et qu'entends tu par "sur celui de Devenir Écrivain ?"

    _________________

    Revenir en haut Aller en bas
    http://portedesmondes.1fr1.net
    Nadalya Alsin
    Marchombre
    Marchombre
    avatar

    Messages : 3

    MessageSujet: Re: Écrire comme on respire. Pour vivre. Lun 21 Avr - 10:59

    Voilà, j'ai précisé ces quelques détails;)
    Revenir en haut Aller en bas
    Orion Naar
    Envoleur
    Envoleur
    avatar

    Messages : 1361

    Feuille de Personnage
    Age: 24 ans
    Famille/Clan: Envoleur
    Nationalité: Alavirien

    MessageSujet: Re: Écrire comme on respire. Pour vivre. Lun 21 Avr - 17:56

    Parfait ! Fiche acceptée !

    Tu peux commencer le RP si tu as quelque question que ce soit je suis là !

    _________________

    Revenir en haut Aller en bas
    http://portedesmondes.1fr1.net
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Écrire comme on respire. Pour vivre.

    Revenir en haut Aller en bas

    Écrire comme on respire. Pour vivre.

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Sujets similaires

    -
    » Il n'est jamais trop tard pour vivre ses rêves [ Étoile Brillante ].
    » Faut-il vivre pour manger ou bien manger pour vivre ? [ Marie Thérèse ]
    » [FINI] Tuer pour vivre, vivre pour tuer
    » Livre indispensable pour vivre en autarcie
    » Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Porte Des Mondes :: Bureau :: Présentations :: Terminées-