AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

De la Musique pendant que tu Ecris ?
//
Partagez|

Une p'tite mandarine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Lylo Stain
Mnésique
Mnésique
avatar

Messages : 7

Feuille de Personnage
Age: 16 ans
Famille/Clan: Mnésique
Nationalité: Anglaise

MessageSujet: Une p'tite mandarine. Jeu 19 Juin - 5:16

I – Identité

Nom : Stain
Prénom : Lylo
Age: 16 ans
Famille/Clan :
Nationalité : Anglaise

II - Descriptions :

Description physique : 7 lignes minimum
Lylo attrapa d'un geste négligent la brosse qui se situait sur le rebord du lavabo. La passa d'un même geste dans ses cheveux, et grimaça en sentant les muscles de son bras se contracter sous ce léger effort. Grimaça en voyant son reflet dans le miroir poussiéreux quand elle réussi à ouvrir suffisamment grand les yeux. Son état était pire qu'elle ne l'avait espéré. Son visage restait crispé malgré ses efforts pour paraître détendue, son air agressif perdurait. Cet air caractéristique qui indiquait qu'elle était prête à tout moment à sauter sur celui qui aurait le malheur de lui déplaire, ou simplement celui qui serait présent lorsqu'elle aurait une subite envie de calmer ses nerfs. Ce qui arrivait souvent. Trop souvent selon elle. Ses cheveux d'habitude parfaitement lisses et disciplinés semblait aussi hostiles qu'elle, ce qui en disait long. Ses traits durs ne cachaient cependant pas la fatigue qui l’étreignait en ce moment même, victimes d'une soirée... un peu trop arrosée. Elle était partie du foyer la veille tard dans la nuit profitant de l'absence de sa gardienne pour rejoindre un de ses amis de la ville qui, elle le savait, était toujours disponible pour une fête de ce genre.
Et le déjeuner qui allait être servit d'un moment à l'autre. Lylo soupira. Elle entendit qu'on l'appelait hors de la salle bain, et jeta alors un dernier coup d’œil désespéré au miroir. Elle poussa un juron en maudissant à l'instant ses cheveux roux qui lui attiraient inévitablement l'attention dès qu'elle entrait dans une pièce. La jeune fille savait qu'en pénétrant dans le réfectoire, comme à leur habitude tous les yeux se fixeraient sur les siens - verts céladon aux reflets dorés - et qu'alors son état ne tromperait personne. Mais peu importait.
Lylo vit un sourire dur apparaitre sur son reflet.
Elle plaignait le premier fou qui oserait lui faire la moindre réflexion.

Description de caractère : 7 lignes minimum
Toujours cette même pointe d'amertume, quand la mélopée qui lui hurlait que la vérité se trouvait ailleurs se faisait entendre.
Fort.
A la limite du supportable une certitude enivrante la poussait à se défaire du peu qu'elle connaissait, de partir, trouver l'élément manquant.
Certitude que Lylo s’efforçait de refouler.


A son arrivée au foyer, elle comprit rapidement que de son choix dépendrait sa vie en ce lieu. Et son choix se fit rapidement.
Une battante. Elle serait de la classe des battantes.
Trois longues années passées dans ce foyer à se construire une armure, autant physique que mentale. Son entrée lui fit se refermer instantanément sur elle même. Elle méprisait les adultes qui se disaient bienveillants avec elle, ceux qui assuraient vouloir l'aider.
L'aider ?
Elle n'avait pas besoin d'eux. Besoin de personne. Sa confiance ne s'était jamais offerte.
Des personnes qu'elle côtoyait, elle ne distinguait rien qui aurait pu la mettre sur cette voie. Seulement... une incompréhension totale qui la laissait seule face à la solitude qu'elle éprouvait depuis la tragédie. Depuis que sa mère était morte et que son père avait commencé doucement mais surement à sombrer dans l'alcool. Sans qu'elle ne parvienne à le comprendre, elle percevait avec une étrange acuité ce qui émanait des gens. Comme si elle arrivait à se projeter avec facilité à la place d'eux. Avec une telle facilité que ca en devenait presque frustrant. Elle savait reconnaître parfaitement un mensonge, discerner les envies, déceler les craintes. S'adapter pleinement à son interlocuteur.
Et elle n'hésitait pas a s'en servir.
S'étant aperçu de sa particularité, elle avait affiné ses mots, jouant avec eux comme avec ceux à qui elle les adressait. Jouissant de ce qu'elle croyait être son pouvoir. Mais continuait de ne pas être heureuse
Jamais elle n'avait trouvé une personne qu'elle savait capable de la comprendre. De voir qui elle était réellement.
Eux qui parlaient d'elle comme d'une insolente qui ne respectait rien, d'une adolescente en mal de comprendre la vie. Qui lui montraient ouvertement ce qu'ils prévoyaient de son avenir, c'est à dire qu'elle n'arriverait jamais à rien.
Eux qui s'étaient toujours trompés.

III - Histoire :
Histoire : 15 lignes minimum
Les notes s’alliaient se délitaient, formaient un assemblage complexe dont Lylo comprenait a la perfection l'étendue. Non. Ne comprenait pas. Vivait.
La mélodie changeant de nuance, Lylo inspira profondément, prévoyant une nouvelle vague encore plus forte. Quand elle arriva, bien que préparée, Lylo fut assaillie par le déferlement. Elle frissonna et poussa un léger soupir de contentement en se relâchant. Ses battements de cœur s'accordaient avec le rythme de vie murmuré par la mélopée. Un murmure qui prenait de l'ampleur, une force qui courait et vibrait dans tous son être. Ses sens semblaient ne plus exister, et pourtant s'ouvrir comme jamais. La réalité avait pris un aspect tout autre. La vérité résonnait avec force, comme si...

On toqua a la porte.
Les notes s'agitèrent confusément, voulurent se replier. S'enfuirent.
Un effort de volonté les fit se réajuster à la hauteur demandée, elles reprirent leur danse et d'un même mouvement joignirent...

La porte s'ouvrit.
Le murmure devint un inconnu. Incompréhensible. Déjà envolé.
« Lylo on t'attend en bas. Tu descends ? »
La jeune fille qui se tenait à l'entrée de la pièce était Jenny, et celle qui partageait la chambre de Lylo. Cette dernière, précédemment allongée sur son lit s'était redressée et venait d'enlever ses écouteurs. Elle affichait un rictus peu engageant.
Elle répondit d'un voix sèche, où la présence d'une certaine animosité se ressentait.
« Et bien sur, ça ne t'est pas venu à l'idée que j'aurai pu être en train de faire quelque chose d'important, ou encore que je n'aurai pas eu envie de vous rejoindre ! Non, il fallait que tu viennes toi même me déranger !»
Son interlocutrice qui s'était repliée sous le poids du reproche, reprit d'une voix tremblante :
« Mais tout cela est organisé pour toi, comment veux tu...
Lylo la coupa d'un soupir
-C'est bon, j'arrive. Tu peux y retourner. »
La demande qui ressemblait fortement à un ordre acheva de déstabiliser Jenny, qui claqua la porte après avoir jeté un regard mauvais à Lylo.
* *
*
La salle d'habitude encombrée par toutes sortes d'objets avaient été aménagée pour recueillir la soixantaine de personnes présentes, Jenny légèrement à l'écart une pointe de reproche sur le visage et une grande table sur laquelle trônait un gâteau. Lylo s'en approcha et ne put retenir un sourire ironique quand elle lut le message inscrit grossièrement à la crème. Aujourd'hui dans une atmosphère pseudo festive, on s'était rassemblé pour fêter les trois ans de Lylo.
Puis un rictus tordit son visage.
Trois années depuis son entrée à treize ans, trois années dans ce fichu foyer, trois années après que son père jugé inapte à s'occuper d'elle l'ait abandonnée. Trois années durant lesquelles elle n'avait cessé de chercher un moyen de sortir, d'écouter le souffle en elle. Trois années d'échec, trois années que l'on célébrait. Elle s'était obligée à faire un effort en acceptant cette esquisse de fête, prenant sur elle un maximum en souhaitant montrer qu'elle n'était pas la crétine qu'on voyait en elle.
Le message lui fit l'équivalent d'un réveil a l'eau froide.
Qui étaient ils pour se targuer de connaître son bonheur ?
Qui étaient ils pour...
« Quelque chose ne va pas Lylo ? »
L'interpellée ne se retourna pas. La voix de la gardienne avait retenti  avec une condescendance évidente, une fois de plus.
Une fois de trop.
Lylo balança d'un geste rageur le gâteau et l'envoya rejoindre le sol. Elle fit demi tour et commença a courir.
Un bras puissant attrapa le sien.
« Lâche moi ! Vous ne comprenez rien !
-Oh si, je viens de voir ! Si tu choisis de le prendre comme cela alors que nous essayons de te faire plaisir, c'est toi qui ne va pas comprendre ce qui va t'arriver ! »
Lylo tenta de se débattre, d'échapper à sa gardienne.
Qui resserra sa prise.
« C'est la directrice qui va être ravie de te recevoir !
Et d'une voix presque inaudible :
-Et qui va être étonnée tiens... »
La femme se mit en marche d'un pas ferme.
Lylo toujours empoignée.
* *
*
Une simple larme commença à perler.
Qui contenait toute la rage, les peurs et le désespoir de Lylo.
Elle ferma les yeux un long moment, et quand elle les ouvrit à nouveau ils étaient secs.
Les larmes avaient disparus.
Seul restait la rage.

Autre : Dans le sang de Lylo coule celui d'une Famille, et son appartenance sera déterminée lors d'un RP avec Elijah Smith.

HJ: Ou avez-vous connu le forum? Partenariat avec un autre forum.
Revenir en haut Aller en bas
Rodan Mac Driskol
Métamorphe
Métamorphe
avatar

Messages : 222

Feuille de Personnage
Age: 17
Famille/Clan: Métamorphe (renard)
Nationalité: Ecossais

MessageSujet: Re: Une p'tite mandarine. Jeu 19 Juin - 23:31

'Faut pas s'énerver O.O Moi, j'aime bien les mandarines Smile Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Orion Naar
Envoleur
Envoleur
avatar

Messages : 1361

Feuille de Personnage
Age: 24 ans
Famille/Clan: Envoleur
Nationalité: Alavirien

MessageSujet: Re: Une p'tite mandarine. Dim 22 Juin - 1:50

Ne manque plus qu'à rajouter ton nom de famille dans ton nom d'utilisateur et tout sera bon !

A bientot !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://portedesmondes.1fr1.net
Hyalyna Emmy
Marchombre
Marchombre
avatar

Messages : 219

Feuille de Personnage
Age: 18 ans
Famille/Clan: Marchombre
Nationalité:

MessageSujet: Re: Une p'tite mandarine. Mar 24 Juin - 5:39

Bienvenue à toi ^^

J'aime énormément ta façon d'écrire, de faire ta description physique et morale, ne me demande pas pourquoi, je n'en ai aucune idée ^^

_________________


Marchombre
Brisée
Larme
...
Revenir en haut Aller en bas
http://marchombres.forumofficiel.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une p'tite mandarine.

Revenir en haut Aller en bas

Une p'tite mandarine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 1er entraînement with Mandarine ! [PV Nunu de Mandarine]
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !
» Une p'tite Waaagh! Goff pour le plaisir!
» Tite craquotte
» Mandarine ! [100%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Porte Des Mondes :: Bureau :: Présentations :: Terminées-