AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
  • Facebook
  • Youtube
  • Bienvenue http://portedesmondes.1fr1.net/profile.forum?mode=viewprofile&u=-1Invité
    Des Membres prennent un An

    De la Musique pendant que tu Ecris ?
    //
    Partagez|

    Meis [guerrisseur]

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
    AuteurMessage
    Luna Petite
    Scholiaste
    Scholiaste
    avatar

    Messages : 478

    Feuille de Personnage
    Age: 24 ans
    Famille/Clan: Scholiaste
    Nationalité: Djiboutienne (Africaine)

    MessageSujet: Meis [guerrisseur] Sam 1 Mai - 6:15

    I – Identité

    Nom : Kayten
    Prénom : Meis
    Age: 28 ans
    Famille :Guérisseur
    Nationalité : Finlandais

    II - Descriptions :

    Description physique : 7 lignes minimum

    Description de caractère : 7 lignes minimum

    III - Histoire :
    Histoire : 15 lignes minimum

    - Comment comptez vous l'appeler ?

    - Meis.


    - Y a t il un raison ?


    - Doit il y en avoir une ? Non. Je donne un nom que j'aime à un fils que j'aime.


    L'enfant entend tout. Il reconnait la voix de sa mère et l'apprécie plus que les autres. Elle semble plus vibrante. Mais peut-être est-ce le bonheur qui l'a fait vibrer ainsi ? Sa voix raisonne de sincérité, d'amour et de bonheur. Sa voix est pure. Vrai. L'enfant l'écoute. Au son de cette voix, qui se met à chanter doucement, il s'endort.

    ¤¤¤

    La jeune femme s'arrête. Elle sert la main de son fils. Ils regardent ensemble la porte. Elle s'accroupit et le regarde dans les yeux. Il ne détourne pas le regard. Il sens bien que c'est important.

    - Meis, tu ne dois jamais te réfugier ici. C'est dangereux. N'entre la dedans que si tu es obligé. Je sais que tu es curieux. La curiosité n'est pas un vilain défaut. Mais pour ça, je ne veux pas que tu entre la dedans. Compris ?


    L'enfant acquiesce, sans comprendre. Sous aucun prétexte il ne désobéirait.

    ¤¤¤

    La femme pousse la barque à l'eau et ordonne à son fils d'y monter. Il s'exécute. Elle y grimpe à son tour. Ils rament tous les deux, jusqu'à atteindre le centre du lac.
    Il neige. Meis regarde sa mère et sourit. Il sens bien que si elle l'a amené ici, c'est pour lui dire quelque chose.
    Il l'a regarde, tente de deviner, mais sa mère reste silencieuse. Il ne dit rien, il attend. Et enfant, elle dit :

    - Meis, tu te rappelle quand tu t'étais coupé le doigt avec le gros couteau de cuisine ?


    Il acquiesce. Oui, il se rappelle. La plaie avait aussitôt disparut.

    - Tu es spéciale. Tu es comme moi. Tu peu te guérir tout seul. Mais prend garde. Promet moi de faire attention. Le danger rode. Lorsque les familles sauront ou nous nous sommes réfugié, ils nous trouveront.


    Et comme si elle le lui avait déjà dit, il comprend qu'elle parle des sept familles. Il comprend. Peut-être lui a-t-elle déjà parlé de ça étant petit ? De l'autre côté, sur la rive, la grand mère du jeune homme lui sourit. Elle se tourne et s'éloigne.
    Elle sait de quoi ils parlent. C'est elle qui a dit à) sa fille de lui en parler seule. Elle l'a convaincu qu'elle ne servirait à rien dans tout ça.

    ¤¤¤

    Sa mère est accroupi au chevet de sa grand mère. Elle ne pleur pas. Elle lui chuchote à l'oreille. Des mots que Meis n'écoute pas. Il sait que ces mots la son les derniers qu'une fille adressera à sa mère. Il s'accroupi près d'elle. Sa mère se relève et lui dit :

    - Je crois qu'elle veut te parler.


    Elle quitte la pièce sur la pointe des pieds et ferme doucement la porte derrière elle. Meis approche son oreille de la bouche de sa grand mère. Et il l'entend qui chuchote :

    - Meis, ne participe jamais à la guerre des sept familles. Fuit les. Fuit les tous. Ne te lie pas d'amitié, ni avec les personnes de notre famille, ni avec les personnes d'autres familles. Fuit. Vis ta vie comme une personne normal. N'entre jamais dans la maison. Ce que je te dis risque d'être difficile. Ou que tu sois, tu en rencontreras. Ils te trouveront sans même avoir fait l'effort de te chercher. Mais méfies toi d'eux.


    Le jeune homme serre la main de sa grand mère. Son dernier souffle semble plus long. Interminable. Tellement précieux. Il se laisse aller, à pleurer. Sa mère entre. Elle pleur. Elle se glisse derrière lui et elle murmure :

    - La mort ne peu pas séparer une mère de son enfant, ni de son petit enfant. Elle existe encore, Meis.


    - Mais ou ?

    - Dans ton cœur. Si tu écoutes ton cœur, tu l'entendras peut-être...

    Il sourit, elle lui rend son sourire. Et il murmure cette citation que sa grand mère répétait sans cesse lorsqu'il n'arrivait pas a se décider.

    - "Écoutes ton cœur, il connait toute chose, parce qu'il vient de l'âme du monde, et qu'un jour il y retournera."


    ¤¤¤

    Le petit garçon est devenu un jeune homme qui est ensuite devenu un homme. Il monte dans le train. Sa mère lui fait coucou derrière la vitre et il lui sourit. Voilà, il part. Il est partit. Voyager. Son plus grand rêve. Il reviendra. Souvent. Le plus souvent possible. Chaque fois que le destin le lui imposera. Chaque fois qu'il en aura envie.
    Il fait un grand pas vers le futur.

    _________________


    ♫ I got the eye of the tiger, the fire, dancing through the fire
    Cause I am a champion and you’re gonna hear me ROAR
    Louder, louder than a lion ♫



    °Règles°
    °Contexte°
    Revenir en haut Aller en bas

    Meis [guerrisseur]

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
    Page 1 sur 1

    Sujets similaires

    -
    » Apprenti-guérisseur du clan du Tonnerre || -> Ébène
    » Evénement de la saison des feuilles vertes : le retour des guérisseurs.
    » Herbe - Le Guide du Guérisseur.
    » Utiliser des PNJ
    » Carnet de bord d'Elya Danae De Vethiah

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Porte Des Mondes :: Bureau :: Personnages proposés-